top of page
Rechercher
  • physiothérapie-st-anselme

La poncture en physiothérapie avec aiguilles sèches : une thérapie ciblée très efficace.


Le physiothérapeute certifié pour faire des ponctures en physiothérapie avec aiguilles sèches aura complété une formation de 102h avant de pouvoir insérer sous le derme des aiguilles stériles d'acupuncture.

Le geste d’insérer une aiguille dans une structure tendue a plusieurs buts :

  • Réactiver l'apport en oxygène dans la fibre musculaire et dans le fascia environnant.

  • Diminuer ou augmenter la réaction inflammatoire.

  • Améliorer la réorganisation des fibres.

  • Relâcher la tension de façon durable.

La poncture dans le point de tension provoque souvent une secousse musculaire courte et localisée dans le cordon et au pourtour de celui-ci. Cette secousse peut être perçue comme une sensation de fatigue, de pesanteur ou encore de douleur qui fait du bien.

Les aiguilles de PPAS font en règle générale un diamètre de 0.16 mm à 0.3 mm et mesurent de 2.5 cm à 10 cm de longueur. Le choix des aiguilles se justifie par la profondeur du tissu à atteindre et par le type de technique. Les aiguilles sont stériles et à usage unique. La désinfection et l’asepsie sont au cœur de la pratique sécuritaire des PPAS.


Les PPAS ne sont pas de l'acupuncture !

Outre le fait d'utiliser les mêmes aiguilles, ces 2 approches sont très différentes


L'acupuncture pour sa part, est issue d’une médecine chinoise basée sur les méridiens et les points d’acupuncture. La formation est une technique de niveau collégiale. Les traitements incluent plusieurs aiguilles disposées de façon sélectives sur le corps afin de traiter les dysfonctions soupçonnées par le professionnel. L'ensemble du traitement vise un rétablissement harmonieux du corps dans sa globalité.


Dans les PPAS, un point de tension est recherché et ciblé comme élément à poncturer. Le but premier est de relâcher cette tension, de stimuler la guérison du tissu environnant ou de limiter le gonflement au pourtour de la structure. Cette technique est née des recherches ou l’on injectait des substances (cortisone, eau saline) pour relâcher les tensions ou diminuer la douleur. Les conclusions se sont rapidement fait connaître : les résultats étaient liés à l’action de l’aiguille et non à la substance injectée. Le traitement de PPAS est donc local, dans la zone problématique ou sur son trajet et s’appuie sur la recherche de zones de tension palpables, souvent douloureuses. Ces tensions se retrouvent fréquemment inaccessibles pour la main, l’aiguille devient donc l’outil de choix.


Les PPAS traitent bien des maux :
  • Les tensions musculaires

  • Les fasciites plantaires

  • Les entorses et leurs séquelles

  • Les maux de dos persistants

  • Les migraines et maux de tête

  • Les épicondylites

  • Les vertiges d'origine cervicale

  • Les déchirures musculaires et tendineuses

  • Le syndrome de la fesse (piriforme)

  • Et bien plus.


Le choix de la technique adéquate sera toujours adapté au patient et à ses symptômes. Les PPAS s’ajoutent donc comme technique de traitement aux autres outils offerts en physiothérapie afin de vous aider à retrouver plus rapidement votre qualité de vie.

Un outil très efficace à découvrir et offert par Mme Isabelle Lacasse, physiothérapeute d'expérience depuis plus de 26 ans.


Vous avez des problèmes persistants et vous croyez avoir tout essayé?

Contactez-nous pour savoir si les PPAS seraient indiquées dans votre situation.

402 vues0 commentaire

Comments


bottom of page